LA COMMUNE

de SAVONNIERES DEVANT BAR

 

Savonnières-devant-Bar est une commune française située dans le département de la Meuse en région Lorraine.

Géographie

Ancrée au sud-ouest de la région Lorraine, la commune est située dans le nord-est de la France à 80 km de Nancy, 120 km de Metz et à 225 km de Paris. Elle comptait 482 habitants au dernier recensement de 2011. 

Elle dépend de la communauté d’agglomération Grand Sud qui regroupe environ 30 000 habitants le long de la vallée de l’Ornain (Revigny-sur-Ornain – Bar-le-Duc – Ligny-en-Barrois). 

Toponymie

L’origine du nom Savonnières provient de la saponaire. La saponaire officinale (Saponaria officinalis) est une plante herbacée vivace de la famille des Caryophyllaceae. On l’appelle aussi savonnaire, savonnière, saponière, herbe à savon, herbe à foulon, savon des fossés ou savon de fosse. 

Le village est mentionné pour la première fois en 1460, sous le nom de SAPONARIAS. Cette étymologie tendrait à prouver l’existence dès l’époque gallo-romaine, d’une fabrique de savon sur le territoire de la commune. 

“L'histoire de Savonnières-devant-Bar”

L’origine de Savonnières-devant-Bar remonte probablement à celle de sa plus grande voisine, Bar-le-Duc. La proximité de la voie romaine qui passait dans la vallée de l’Ornain est à relier à l’existence d’une activité sur l’endroit. 

Le village appartient jusqu’en 1460 à l’abbaye de Saint-Mihiel qui le cède ensuite à René, roi de Sicile et Duc de Bar. L’église Saint-Calixte serait la réplique exacte — à l’échelle 1/2 — de l’ancienne abbatiale qui avait été érigée au cœur du château des ducs de Bar. L’influence italienne a été très forte et elle continue de perdurer dans les nombreux ouvrages et monuments qui subsistent dans la ville haute de Bar-le-Duc. 

Louis XVI met un terme à l’influence financière et politique des ducs de Bar. Les remparts ainsi que le château sont abattus. Seule la tour de l’horloge est épargnée. Elle constitue aujourd’hui le dernier vestige de l’ancienne enceinte féodale. 

C’est toutefois lors de la Renaissance qu’émergent certains repères historiques, au moment où quelques familles nobles s’installent sur l’actuel territoire de la commune. La famille DE LA MORE ou DE LAMORRE est probablement celle qui laissera son empreinte la plus profonde sur Savonnières-devant-Bar et ce, durant plusieurs siècles, jusqu’à la Révolution française. En 1746, l’un des membres de cette famille possède la charge de conseiller auditeur et de secrétaire de la chambre du conseil et des comptes de Bar le Duc. 

C’est la révolution industrielle du XIXe siècle qui va directement bénéficier à l’essor de la commune avec notamment, la proximité d’avec les industries proches de la vallée de l’Ornain : fonderies, textile, brasseries, etc.

Par deux fois, en 1870 et en 1937, une partie du territoire de la commune a été concédée à la ville de Bar le Duc pour favoriser son développement industriel. 

Au plus fort de la bataille de Verdun (février à décembre 1916), de nombreux hôpitaux militaires sont implantés à Bar-le-Duc et ses environs immédiats. 

Savonnières-devant-Bar accueille plusieurs centaines de blessés qui sont soignés dans un hôpital situé dans la demeure voisine de l’actuelle mairie. Plusieurs baraques « Adrian » (du nom de l’ingénieur militaire inventeur notamment du casque qui équipera les troupes françaises dès 1915) sont ensuite construites dans le parc attenant, en complément des capacités initiales de cet hôpital de campagne. 

82 soldats décèderont sur la commune des suites de leurs blessures reçues sur le front de Verdun. 

Les noms des sept Saponariens morts pour la France durant ce conflit, figurent sur le monument aux morts. 

Le chef-lieu, Bar-le-Duc est déclaré « ville ouverte » en mai 1940. Savonnières-devant-Bar est donc épargnée par les combats qui se déroulent dans la région de Montplonne. Dans ce village, stationne le poste de commandement d’un régiment de tirailleurs sénégalais, appuyé par une compagnie de marche de la légion étrangère. 

Le pont Dammarie reste intact, tandis qu’en aval, le génie de l’armée française détruit tous les ponts qui enjambent le canal de la Marne au Rhin ou l’Ornain (pont canal de Fains-les-Sources) 

La commune se développe après la Seconde Guerre mondiale pour atteindre un pic démographique durant les années soixante : 642 habitants en 1962. 

Le maire , Alexandre Violle, impulse une dynamique de développement avec notamment, la construction d’un nouveau groupe scolaire ainsi que d’une salle des fêtes. En outre, le territoire communal accueille de nombreuses activités économiques : grande distribution, activités commerciales et artisanales… 

Cette période représente aussi l’émergence du district urbain de Bar-le-Duc avec la création des zones d’activités de Salvanges et de la zone des Poutôts.

“Le mot du Maire”

"Je mesure parfaitement le poids de mes responsabilités et je tiens à remercier celles et ceux qui, autour de moi, viennent de m’accorder leur confiance."
GERALD MICHEL

Les Associations

Le Comité des Fêtes

Le Comité des Fêtes de Savonnières devant Bar, c’est déjà une longue histoire. Il existe depuis presque un quart de siècle. A l’origine avec comme président Jean Luc Garnier (pendant deux ans) puis Gilles Lecler (pendant un an) et enfin José Vanhamme (pendant 22 ans). La création de cet espace réservé au Comité des Fêtes du village est donc l’occasion de revenir sur ce dernier mandat, et il s’en est passé des choses… 

Tout commence par une journée d’automne où notre ami José bricole dans sa maison, rue Basse où il vient d’emménager : son voisin Gilles Lecler lui propose de participer au concours des vélos fleuris organisé à l’occasion de la fête du village. C’est donc parti pour José qui, avec l’aide de son inséparable beau-frère Alain Pêcheur vont réaliser un superbe vélo pour sa fille Aurélie, puis se faire « embaucher » au jeu de quilles le dimanche. « Avec César (c’est le surnom d’Alain), on a requillé tout l’après-midi ! » se souvient José. Et les voilà tous les deux embarqués au Comité des Fêtes pour un bail.

Pendant une dizaine d’années, les piliers de ce comité vont être José, César et le « grand » Jacky Loisy pour la trésorerie. Durant cette période le Comité des Fêtes va organiser tous les ans la Saint Nicolas, la soirée du nouvel an, deux lotos (sur deux jours…), la fête patronale, le bal du 14 juillet et surtout les feux de la Saint Jean (de véritables succès : certains se souviennent certainement de l’embrasement de la fusée !) Pendant ces années, notre président ne compte pas ses heures passées en préparation, en animation, … mais aussi en nettoyage (tous les 1er janvier à nettoyer la salle des fêtes après les festivités de la veille par exemple).

Puis pendant quelques années, le comité (par manque de bénévoles) a dû réduire ses activités pour se limiter à la St Nicolas, la fête du village et la fête de la St Sylvestre avec parfois la frustration de constater le nombre limité d’habitants de Savonnières participant à cette soirée.

L’activité du Comité des Fêtes a vraiment redémarré il y a 13 ans, avec la création d’une Commission Animation-Loisirs au sein du Conseil Municipal, qui était complémentaire et a permis l’organisation régulière de thés dansants et de concours de cartes, mais aussi sous l’impulsion de Yannick Dieu pour la réalisation de notre char « Les manants de Savonnnières » pour la fête de St Nicolas. C’est aussi depuis cette époque que nous organisons notre maintenant traditionnelle brocante et que nous avons choisi, par la suite, de faire coïncider avec la fête du village afin de créer une vraie animation tout au long d’un week-end. Nous sommes également en bonne entente avec l’Association des Supporters de St Etienne par des échanges de services ou une organisation partagée.

Enfin, pour finir, le Comité des Fêtes du village est ouvert à toute personne qui a envie de s’investir dans la vie du village, sachant que chacun est libre de venir quand il veut selon ses disponibilités. Comme me l’a toujours dit José, « faire partie du Comité des Fêtes, ce ne doit pas être un engagement mais simplement une envie de participer, et tant qu’à faire de manière joviale, à la vie du village». C’est sûrement cette philosophie qui fait que nous sommes fiers de voir les jeunes du village (nos enfants notamment) rejoindre nos rangs, ce qui était notamment le cas lors de notre dernière brocante : ce renouvellement de l’équipe est plus important que le bénéfice réalisé !

D’autres pages sont encore sûrement à écrire, et le Comité des Fêtes est preneur d’idées … et de bras…

Le nouveau président
Régis Thiriet

Les anciens combattants

L’association des anciens combattants s’occupe de la commémoration de tous les évènements de portée nationale comme l’armistice du 11 novembre 1918 et du 8 mai 1945. Depuis le 6 juillet 1989, c’est Marc Faure qui assure la présidence de l’association.

L’association est essentiellement composée des anciens combattants d’Afrique Française du Nord (Algérie, Maroc et Tunisie). Cette association est également ouverte aux membres bienfaiteurs.

Le devoir de mémoire implique toutes les générations et les rangs de l’association sont ouverts à toutes : celles et ceux qui se sentent concernées par cet acte citoyen.

Le club des ainés

Le club du 3ème age de Savonnières devant bar a été créé le 18/09/1986. La présidente était Mme Lucienne MAGNIER, la vice présidente Lucienne HANOCQ et le trésorier Jacques MULLER. 

Dans ses statuts, l’article 2 stipule que cette association regie par la loi du 1er Juillet 1901 a pour but la détente et la fraternité entre les personnes agées de 65 ans et plus. 

La détente par une réunion hebdomadaire le mardi de 14h à 18h dans une salle jouxtant la salle de réunion de la mairie mise à disposition gracieusement par la municipalité. 

Lors de cette réunion les joueurs de belote, de rami, rummikub et autres jeux se rencontrent. 

La fraternité par des réunions adhérents au cours de l’année autour d’un verre de l’amitié pour marquer l’anniversaire de l’un ou de l’autre. 

Une assemblée générale en fin d’année pour discuter des 2 sorties annuelles du club telles que théâtre, visites, revues ou spectacles musicaux, suivie d’un repas pris en commun où les commentaires vont bon train.

Le club compte actuellement 23 adhérents.

L’ASSOCIATION GYM

L’activité est à la portée de tous et est très variée. Cela passe entre autre par le renforcement musculaire grâce au bâton, aux élastiques avec de petits ressorts, aux haltères ou au step avec des petites chorégraphies. 
L’association compte environ 50 adhérents, de 15 à 77 ans.

Les cours sont dispensés par un professeur d’EPS, Mr Gautier François moniteur diplômé. Il dispense ses cours quelques heures par semaine dans d’autres associations.

L’association a été créée en 1998 à l’initiative de Mme Martin, Mr Faure et Mme Humblot dans le but faire découvrir la gymnastique aux habitants de la région et afin d’amener de l’animation dans le village.

L’association offre aux nouveaux participants 2 séances d’essai gratuit sans engagement. Le paiement se fait à la séance et non à l’année et le prix de la séance est de 2,50€.
Les adhérents se réunissent le mardi soir de 19h30 à 20h30 à la salle des fêtes de Savonnières devant bar.

Coordonnées :
Président : Mr FAURE Marc 03 29 79 37 38
Secrétaire : Mme MARTIN Andrée 03 29 45 38 94

ASSOCIATION COLOMBOPHILE “Le pigeon de Bar”

Siège social : 67 rue de Bar 55000 Savonnières devant Bar
Président : Fabrice MEDARD
Nb d’adhérents : 18 en 2014

Régie par la loi du 1er juillet 1901, elle a pour but :
– De regrouper les licenciés Meusiens ou proches la Meuse.
– De veiller à ce que les détenteurs de pigeons voyageurs soient incrits à une association colombophile en application de l’article 1 de la loi du 23 juin 1994.
– De veiller à la régularité des entraînements des pigeons voyageurs.
– D’organiser des concours de pigeons voyageurs.
– D’encourager les licenciés à concourir à l’amélioration de la race du pigeon voyageur et à participer aux compétitions.
– D’organiser des manifestations de propagande colombophile.
– De signaler à la F.C.F. toutes les infractions à la réglementation colombophile.
L’association est affiliée à la Fédération Colombophile Française et à la Fédération de la 6ème Région Colombophile.

 

Si vous avez un grenier, un abri à jardin, un petit coin de terrain pour y construire un petit colombier, devenez Colombophile !!!
Vous possèderez ainsi vos propres pigeons pour éventuellement participer à des courses sur toute la France.

Pour toute licence prise au sein de notre club des amateurs, nous vous offrirons quelques pigeonneaux pour commencer votre activité.
Alors, n’hésitez plus, contactez nous ! au 03.29.79.14.75

LA SECTION N°132

La Section N°132 de Savonnières devant Bar, des Associés Supporters de l’Association Sportive de Saint-Etienne fête cette année ses 15 ans d’existence !

Mais qu’est-ce que la Section 132 ?! 

La Section 132 est une association de bénévoles, qui œuvre à organiser des déplacements en bus au stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne pour supporter l’ASSE et organiser des événements festifs dans le village de Savonnières-devant-Bar.

Elle compte, à ce jour, 30 associés supporters. 

En fonction de la programmation des matches, ainsi que des moyens financiers, la section organise 3 déplacements en moyenne par saison. Des matches particuliers (ex : finale de la Coupe de la Ligue) peuvent également faire l’objet de déplacements.

Concernant les événements hors domaine sportif, la Section organise le Bal de la Fête Patronale, une fois par an au mois d’octobre à la salle des fêtes de Savonnières-devant-Bar. 

Le deuxième rendez vous majeur est l’organisation de la CHTI’TE BROCANTE installée sur le terrain des sports de Savonnières-devant-Bar. Chaque année, le dimanche de pentecôte, nous vous proposons moules – frites, barbecue et boissons fraiches, qui vous seront servis à table si vous le désirez lors de cette brocante.

– Rappel : Tous les matches (championnat et coupes) sont retransmis chez le Président de la Section 132 : Stéphane GUIOT à Savonnières-devant-Bar.

L’Association “Centre Yoga Equilibre”

Cette association de Yoga fut fondée en 1981 à St. Dizier. Avec sa reprise par l’actuel président, François Botti, en 2005, l’association élargit ses activités de la Haute-Marne vers la Meuse et devient le “Centre Yoga Equilibre” en 2008. L’Association (dont le bureau se situe dans la commune de Savonnières devant Bar) propose des cours de yoga hebdomadaires principalement à Bar-le-Duc où elle dispose depuis 2013 d’une belle salle entièrement dédiée à la pratique du YOGA: 9 Rue de l’Etoile (en face du CIM). Là se déroulent de lundi à jeudi ses neuf cours collectifs hebdomadaires, des cours à vocation particulière compris (« Yoga Relaxation / Yoga Nidra », « Yoga Doux – pratiques particulièrement adaptées en cas de difficulté physique » et « Yoga pour enfants »). D’autres cours ont lieu à Haironville (le mercredi soir) ainsi qu’à St. Dizier en Haute-Marne (3 cours le jeudi en journée) – plus de détails sur les créneaux horaires sur le site internet de l’Association: www.yogaequilibre.e-monsite.com.

En plus des cours hebdomadaires sont proposés de nombreux ateliers et stages autour du yoga, en matinée, soirée ou journée: Yoga et Méditation, Yoga et Voix (Chants du monde et Mantras), Yoga et Randonnée, Yoga en vacances (matinées pendant la période juillet/août), etc.

Et comme le yoga s’adapte toujours à la personne qui pratique, les cours et ateliers s’adressent à tout “niveau”, réunissant autant des personnes “expérimentées” en yoga que des personnes nouvelles. Il est possible de réintégrer les groupes à la rentrée comme en cours de l’année. Avant tout engagement, une ou deux séances d’essai gratuites sont offertes. 

La pratique du YOGA, dont l’origine remonte à la nuit des temps, est accessible à tous et toutes, de toutes conditions et de tous âges, sans esprit de performance ni de compétition. Le YOGA propose de nombreux moyens afin d’évacuer les tensions du corps et du mental, de retrouver le sommeil, d’améliorer l’écoute de soi et le respect envers soi-même. Avec ses exercices physiques et respiratoires, de relaxation, de concentration et de méditation, le YOGA peut aider à développer notre propre responsabilité : dans notre corps, notre esprit, notre vie. C’est une pratique tout en douceur, sur la prise de conscience du corps et du souffle qui procure bien-être, tonicité et aisance. Dans ce sens le yoga est un chemin vers la connaissance de soi.

Les cours du “Centre Yoga Equilibre” sont animés par deux professeurs, formés par des Ecoles de Formation agrées aux fédérations de formation nationales et européennes. François Botti a suivi la formation d’enseignant de Yoga à l’ « Ecole Française de Yoga de Lyon » (EFYL), où il obtient le certificat européen en 2005. Il enseigne depuis 2003, principalement le « Yoga de l’énergie ». Sibylle Schatz-Botti devient Professeur de Yoga en 2001 d’après les critères des Enseignants de Yoga d’Allemagne et de l’Union Européenne de Yoga (BDY/EYU). En 2004 elle obtient la spécification «Yoga pour enfants ». Elle enseigne depuis 1998 en Allemagne, et arrive en France où elle enseigne à partir de 2005 aux adultes et enfants. Les deux enseignants suivent régulièrement des postformations.

Contacts et renseignements: “Centre Yoga Equilibre”, Tél 03 29 79 31 10 et 06 87 05 04 47, centre.yogaequilibre@orange.fr, www.yogaequilibre.e-monsite.com

Restons en CONTACT

  • 1 Rue Alexandre Violle 55000 Savonnières-Devant-Bar
  • mairie-savonnieres@orange.fr
  • 03 29 79 10 04
  • 03 29 77 78 82
Fermer le menu